Profil de la clientèle

Notre famille

Vous les connaissez de vue, peut-être de nom … mais qui sont ils? Voici les membres de la famille Moisson Outaouais:

Léa*, 3 ans

Léa adore l’automne avec ses couleurs et ses milliers de feuilles qui tombent partout dans sa cour. Ce qu’elle préfère le plus est d’aller cueillir des pommes au verger avec toute sa famille comme l’année dernière. Elle aime tellement le gout d’une bonne pomme fraichement cueillie, mais cette année, ses parents ne peuvent se permettent le déplacement, déjà qu’ils ont de la difficulté à se payer de quoi manger.

Le visage de la faim pourrait vous surprendre. Plusieurs enfants comme Léa ne mange pas à leur faim, l’avez-vous remarqué?

Famille Dagenais

Pierre, Chantal, Justin et Luc.À première vue, la famille Dagenais ressemble à plusieurs autres. Cependant, les repas ne sont pas source de joie quotidienne chez eux. Pierre a tout récemment perdu son emploi dans le domaine forestier et n’arrive plus à joindre les deux bouts. Il a réussi à se trouver un nouveau travail, mais à plus d’une heure de route de chez lui. Pierre s’ennuie de sa famille et celle-ci trouve le temps long sans papa à la maison. Le visage de la faim pourrait vous surprendre. Vous avez une famille comme les Dagenais qui habite votre quartier, l’avez-vous remarquée?

Sophie*, 9 ans

Comme bien des enfants de son âge, Sophie aime jouer dehors, écouter des dessins animés et passer du temps avec ses amis et sa famille.Malheureusement, Sophie a beaucoup de difficulté à se concentrer à l’école et à faire toutes les activités qu’elle aime. Elle doit parfois sauter un repas. Ses deux parents travaillent, mais ils ne sont pas toujours capables d’acheter suffisamment de nourriture chaque semaine. Cette année, elle a dû mettre une croix sur son activité préférée, le soccer, pour que ses parents puissent arriver à joindre les deux bouts. Le visage de la faim pourrait vous surprendre. Une petite fille comme Sophie fréquente l’école près de chez vous, l’avez-vous remarquée?

Maude*, 5 ans

Maude est une petite fille qui raffole de Noël. Elle attend avec impatience ce moment de l’année ou le sapin est rempli de lumières. Chaque année, elle envoie une belle lettre au Père Noël pour lui dire qu’elle a été sage et qu’elle aimerait le voir venir chez elle. Sa mère, qui est monoparentale, essaie tant bien que mal d’offrir de la nourriture à sa fille et son fils, mais son salaire à elle seule ne lui permet pas toujours. Voilà pourquoi que le souhait de Maude cette année est que sa maman reçoive de l’aide pour que la famille puisse manger tous les jours.Le visage de la faim pourrait vous surprendre. Il y a plusieurs enfants qui ne peuvent pas manger en famille la journée de Noël, les reconnaissez-vous?

Anne*, 34 ans

Anne est une mère monoparentale. Avec trois enfants à sa charge, elle fait de son mieux pour faire vivre sa famille.Anne occupe deux emplois et doit travailler comme femme de ménage pour arrondir ses fins de mois. Après avoir payé son loyer et sa facture d’électricité, il ne lui reste que quelques dollars pour se procurer de la nourriture. Chaque mois, elle visite sa banque alimentaire locale afin d’y recevoir de l’aide. Régulièrement, Anne saute un repas pour que ses enfants puissent manger à leur faim. Le visage de la faim pourrait vous surprendre. Vous voyez souvent des personnes comme Anne dans l’autobus le matin, les avez-vous remarquées?

Marie*, 72 ans

La retraite, voici un moment que Marie attendait depuis très longtemps.Depuis douze ans, Marie se consacre à sa passion, le jardinage.Elle vit seule et ne fait pas de dépenses extravagantes. Récemment, elle a vu ses économies fondre à vue d’œil. À 72 ans, Marie fait partie du groupe connaissant la plus importante augmentation de visites dans les banques alimentaires en Outaouais. Jamais elle n’avait pensé se retrouver dans une telle situation. Le visage de la faim pourrait vous surprendre. Vous avez croisé une personne comme Marie lors de votre dernière marche dans votre quartier, l’avez-vous remarquée?

Félix*, 6 ans

Félix est un petit garçon qui aime beaucoup l’école, mais quand vient l’heure du dîner, il se sent très mal à l’aise de se mettre à table avec ses amis parce que bien souvent, il n’a même pas de quoi se remplir le bedon. Grâce à la générosité de son professeur, Mme Lachance qui lui apporte un petit lunch chaque jour, Félix peu enfin mangé avec ses amis sans être embarrassé. Sa mère essaie tant bien que mal de subvenir à leurs besoins, mais à cause de sa maladie, son énergie et ses revenus diminuent. L’aide d’autrui lui est d’un grand secours. Le visage de la faim pourrait vous surprendre.

Votre enfant vous a mentionné qu’un de ses amis n’avait pas de quoi manger le midi? Qu’avez-vous fait pour aider?

Sandrine*, 5 ans

Sandrine est une petite fille qui aime beaucoup le bricolage et elle est très ordonnée. Ses amis de la garderie la trouvent très drôle quand elle trille ses petits légumes dans son assiette.

À la maison, Sandrine ne mange pas toujours à sa faim, donc, peu importe la quantité que contient son assiette, elle déguste jusqu’à la dernière miette. Ses parents travaillent très fort pour qu’elle puisse bien manger, mais malheureusement ils n’y arrivent pas toujours. C’est pour cette raison qu’ils ont recours à une banque alimentaire au moins une fois par mois. Le visage de la faim pourrait vous surprendre. Vous voyez une petite fille comme Sandrine en allant porter votre enfant à la garderie le matin, l’avez-vous remarquée?

Jacques*

Jacques vient de prendre sa retraite. Plutôt que de rester à la maison, il offre quelques heures de son temps chaque semaine pour venir en aide lors des activités et collectes de fonds. C’est sa manière de redonner à la communauté.Jacques se fait de nouvelles connaissances tout en s’amusant et en contribuant à une bonne cause. Faites comme lui! Devenez bénévole!

Laura*, 3 1/2 ans

Laura est une petite fille qui aime donner un coup de main aux éducatrices de sa garderie.  Elle est toujours la première à lever la main pour aider à servir les repas ou ramasser les jouets. Laura aime manger à la garderie, parce que chez elle, son assiette n’est jamais aussi pleine. Sa mère doit faire appel aux organismes communautaires de sa région pour avoir accès à la nourriture nécessaire pour bien nourrir sa fille.Le visage de la faim pourrait vous surprendre, vos enfants fréquentent trop souvent des petites filles comme Laura, les avez-vous remarquées?

* Afin d’assurer la confidentialité, les noms ont été changés.